Prière à Notre-Dame-des-Vertus


O Notre Dame des vertus, au milieu de toutes vos joies glorieuses,
n'oubliez pas les douleurs de la terre, jetez un regard de tendresse, de bonté,
sur ceux qui sont dans la peine, dans les souffrances, luttant contre les difficultés
et trempant leurs lèvres dans la coupe amère de la vie.
Ayez pitié de l'enfant qui marche ignorant des dangers du monde ;
de la mère qui craint de survivre à ceux qu'elle a mis au jour
et qui craint aussi de les laisser orphelins ;
de la jeunesse imprudente qui pleure à chaque espérance perdue ;
de l'âge mûr qui comprend et qui craint l'avenir en songeant au passé ;
de la vieillesse aveugle et téméraire qui, laissant passer les jours sans en peser le prix,
a trop oublié le but vers lequel le temps l'a poussée brusquement.
Ayez pitié des amis qui s'aimaient ici-bas et qui ont été séparés ;
ayez pitié de ceux qui pleurent, de ceux qui prient, de ceux qui tremblent,
et donnez à tous l'espérance et la paix. Ainsi soit-il !

LOUIS Évêque de Verdun 19.04.1864
Collégiale Notre-dame de Ligny en Barrois,

prieres a Marie

 

 

 

 

Ô Mère, en ces temps

Ô Mère, en ces temps de misère et de peur,
Réveille en nos coeurs l'espérance et la foi.
Le monde accablé crie vers toi, son espoir.
Réveille en nos coeurs l'espérance et la foi.
Au nom du salut que ton Fils nous promit,
Réveille en nos coeurs l'espérance et la foi.

Arrête le mal qui s'acharne sur nous.
Ô Mère, obtiens-nous le pardon et la paix.
Nous sommes pêcheurs, mais restons tes enfants.
Ô mère, obtiens-nous le pardon et la paix.
Par Toi, nous voulons établir l'unité.

Ô Mère, obtiens-nous le pardon et la paix.

Au nom de ce Corps que Jésus nous laissa,
Rassemble nos vies en l'Amour de ton Fils.
Au nom du Sauveur transpercé sur la Croix,
Rassemble nos vies en l'Amour de ton Fils.
Ô Mère, apprends-nous à servir jusqu'au bout
Rassemble nos vies en l'Amour de ton Fils.


 

 

 

 

Ô Vierge, notre Mère

Ô Vierge, notre Mère,
Toi qui connais nos coeurs,
Ecoute nos prières,
Apaise nos douleurs

Ceux qui s'aimaient sur terre
Ont été séparés ;
Dans la Maison du Père,
Daigne les rassembler.

Sois la grande Espérance
Qui nous soutient toujours
Donne-nous l'assurance
De nous revoir un jour.

Quand, pour nous, viendra l'heure
Et qu'il faudra partir
Au seuil de la Demeure,
Viens pour nous accueillir.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Simplement, humblement nouveau
Tu as dit "oui" à l'Amour de Dieu
Tendrement, une maman
Pour chaque enfant de cette terre
Patiemment, simplement,
La mère du Fils de Dieu

Petite fille d'Israël,
Habillée de simplicité,
C'est par la voix de Gabriel
Que Dieu t'a demandé
D'être la mère de son Fils.

Marie, femme de Galilée,
Attentive à ton Fils Jésus,
Tu le vois au loin s'en aller,
Prophète, les mains nues,
Qui vient nous révéler son Père.

Mère blessée, mère fidèle,
Quand tous ont rejeté ton Fils,
Debout tout près des sentinelles,
Tu partages le supplice
De l'agonie sur une croix.

Toi, Marie, mère de l'Eglise,
Auprès de Pierre, auprès de Jean,
Témoin du Christ ressucité,
Tu accueilles le grand vent
Qui souffle pour l'Eternité.